Aller au contenu

Danger, batterie de smartphone qui gonfle

Batterie de smartphone Acer plutôt gonfléeAlors je sais, c’est un smartphone « pas cher »…
Marque Acer, modèle Liquid Z330 (Androïd), compatible 4G, acheté 99 € en grande surface, le 24/03/2016.
Ces derniers temps, je l’ai utilisé en mode « hotspot », et laissé branché sur secteur, avec le chargeur d’origine. Normalement c’est « régulé », et la batterie est elle aussi d’origine.

Et puis j’ai repéré comme une curieuse tache sur l’écran. Comme si du liquide s’était infiltré, et en appuyant le phénomène s’étendait…
Du coup, j’ai également remarqué qu’il avait aussi pris de l’épaisseur…
Et là, je viens de comprendre !

Smartphone Acer Liquid Z330, modèle T01 (batterie explosive enlevée)

À l’intérieur, quelque chose a pris du volume, et s’est mis à faire pression, notamment, sur l’écran !
Et il s’agit, ni plus ni moins, que de la… batterie !

Une batterie BAT-A11 devenue inquiétante

À ce stade, je me demande quand est-ce que ça va me péter à la gueule et me tapisser la tronche de lithium…
Fascinant !

Épaisseur « normale », que j’arrive encore à mesurer aux extrémités : 4,68 mm

Épaisseur normale de la batterie : 4,68 mm

Épaisseur au milieu… 9,27 mm, soit presque exactement un doublement !

Épaisseur "gonflée", au centre de la batterie : 9,27 mm

Bien évidemment, c’est fabriqué en Chine, et il est stipulé qu’il ne faut utiliser que du « sérieux », et surtout la marque d’origine (de Taïwan)…
Oui, sauf que cette merde de batterie Acer dite « d’origine » (BAT-A11 — 1ICP5/51/62 — KT.0010K.007) est vendue (en ligne) dans les… 42 à 48 € (+ port) ! Rapporté au prix du téléphone, batterie incluse, comprenez que ça fait plutôt cher pour une bombinette potentielle.

Bon, il reste encore un mois de garantie…
Mais est-ce que ça vaut le coup de tenter de la faire jouer ?

À ce stade, est-ce de l’obsolescence programmée prématurée, ou bien de la mise en danger de la vie d’autrui organisée/planifiée ?

Vignette : « 35 grammes prêts à exploser, lithium-ion/polymère compris » © PF/Grinçant.com (2018)

© PF/Grinçant.com (2018)

Billet en rapport : Empoisonnement ou suicide de tablettes Androïd ?


Addenda n° 1 — 17/02/2018-17h00 :
L’incendie est bien prévu !

Puisqu’il n’est question que de « réduire » le « risque »…

AVERTISSEMENT sur Batterie Li-polymère rechargeable Acer

Remarquez le charabia :-/

Notez bien que pour obtenir un tel gonflement, je n’ai rien fait de ce qui figure dans cette liste, c’est un phénomène… Naturel ! Normal ?


Addenda n° 2 — 26/02/2018-17h00 :
Et une batterie de remplacement… chinoise !

En attendant de voir ce que va faire Acer, et pour pouvoir continuer à utiliser ce smartphone, j’ai commandé en ligne une batterie « compatible » (spécifiée pour un Z410, mais c’est la même référence sur un Z330) — qui s’assume pleinement chinoise —, au prix de 14€99 port compris, expédiée… d’Allemagne !

Compte-rendu en images…

Et maintenant, à la charge !…


Addenda n° 3 — 04/03/2018-14h30 :
“Vous prenez une responsabilité”

Comme expliqué en commentaire le 27/02, renvoyer la batterie n’est pas suffisant pour Acer, je dois TOUT renvoyer (à mes frais maintenant), smartphone ET chargeur !
Bien évidemment, et d’autant que l’on ne me garantit nullement une prise en charge gratuite (à un mois de la fin de garantie), je refuse, d’autant que j’ai maintenant une batterie qui me permet de faire fonctionner l’engin…

Mais, je suis un IRRESPONSABLE !
Enfin, c’est ce que j’en déduis à la lecture du mail du SAV (28/02-15h19) au contenu flou/alambiqué, voire (un peu) menaçant :

« Cher client,

Si une batterie gonfle, le problème peut venir de la batterie elle-même ou d’un autre composant qui a chauffé. Le contrôle du produit dans sa totalité doit nous aider à comprendre la source de ce problème et à éviter des dommages.
Si vous ne nous donnez pas la possibilité de vérifier le produit, vous prenez une responsabilité.

Service suivi des réparations »

J’ai répondu (28/02-15h36) en rappelant les problèmes d’une nature similaire avec trois smartphones de la marque (décrits dans un mail intermédiaire) :

« Rebonjour,

Si ce téléphone chauffe ou a un comportement anormal avec sa (nouvelle) batterie “compatible”, il ira tout simplement à la poubelle.
Pour le moment il fonctionne normalement, et je le surveille.

Le dérangement est déjà suffisant pour moi, alors si en plus je dois tout vous renvoyer, comprenez que cela ne me convienne pas.
J’ai déjà “donné” avec mon ancien Liquid Gallant E350 et ce rappel… J’ai reçu une nouvelle batterie, et c’est tout.

Maintenant, je note des comportements anormaux — et même récurrents — (3 modèles, 3 problèmes, dont avec un modèle Jade S de gamme supérieure) sur des smartphones Acer, et je ne puis qu’en tirer des conclusions pour ce qui me concerne, hélas.

Cordialement »

Croyez-vous que l’on me proposerait quelque chose d’intelligent, histoire, simplement, d’éviter de me priver de smartphone pour une période indéterminée ?
Bien sûr que non !
La réponse — laconique — (01/03-09h05) est même amusante :

« Pouvez-vous nous informer si la batterie en atelier doit vous être renvoyée ou détruite ? »

Ma réponse (01/03-09h14) :

« En l’état, elle ne me sera d’aucune utilité, d’autant que je l’ai prise en photo avant envoi.
Vous pouvez donc la détruire si toutefois elle ne vous interpelle pas/ne vous est pas utile dans le cadre d’un problème plus général. »

Qui engage sa responsabilité — pour un usage normal/prévu —, l’acheteur/utilisateur ou le fabricant ???

Bon, si on me retrouve carbonisé à côté d’un smartphone Z330, ce sera un peu… Signé !:-P

PS : Je suis assez grand pour voir qu’à l’intérieur rien n’a chauffé/fondu. Et tout refonctionne avec une batterie de… remplacement !


Addenda n° 4 — 21/03/2018-15h00 :
ÉPILOGUE
“J’ai obtenu gain de cause”

Comme quoi il faut persévérer…

Après différents échanges de mails avec le SAV Acer dans la journée du 06/03, et notamment en joignant des photos du chargeur d’origine utilisé, mais aussi en faisant preuve d’un peu d’humour (« “…la batterie n’a sans doute pas gonflée sans raison.” ??? –> Peut-être ai-je soufflé dedans… »), il m’a enfin été répondu à 14h23 :

« Nous espérons faire chose appréciée, nous vous enverrons une nouvelle batterie.
Nous vous invitons à ne pas utiliser une compatible mais celle d’origine que nous enverrons. »

Finalement, le 12 mars, je retirais dans un point relais une boîte un peu démesurée :

Avec une batterie d’origine toute neuve mesurant 4,63 mm d’épaisseur en son centre :

Batterie d'origine SAV ACER : 4,63 mm d'épaisseur

Pour être honnête, je confirme qu’elle n’est pas comparable avec la batterie « compatible » qui ne tient pas du tout la route  :-/ (décharge très rapide, et pourcentage batterie fantaisiste malgré plusieurs “calibrages” de ma part).
Elle me servira tout juste — le cas échéant — en dépannage (ce qu’elle a fait en attendant cet heureux dénouement). Mais, vu son prix (<15 €), je ne tiens pas à me relancer dans une nouvelle… Bagarre !


18 commentaires sur “Danger, batterie de smartphone qui gonfle”

  1. C’est trop rigolo !
    Y’a tous les mots qui vont bien :
    – Pas cher
    – Grande surface
    – Chine
    – Obsolescence
    – Planifié
    – Bombinette
    C’est technique, presque scientifique !
    … le début d’un polar…
    En fait, notre Sangrain s’aperçoit que son voltmètre crépite à l’approche de l’objet !
    Ach! Listeria contaminée !
    Il pianote la référence sur internet.
    Immédiatement un lien avec Toupine !
    C’est une attaque sournoise des Rousses.
    Que va faire Sangrain ?

    En vente dans les bonnes librairies et bientôt sur vos écrans.

    Maintenant, quelque chose qui gonfle et qui commence à couler, ça s’est déjà vu !

    1. C’est votre commentaire qui m’a fait marrer.

      Là, ça coule pas encore, la logique étant plutôt l’explosion, la combustion, et/ou la fusion.
      Question toxicité, en plus des brûlures, je ne sais pas trop ce que je risque.

      Remarquez, le nom de cette gamme Acer est bien choisi, puisque c’est un modèle « Liquid »…

      PS 17h00 : Ajout d’un addenda « incendie » avec photo de la batterie.

  2. Sur un haut de gamme comme ceux qui font pareil, on peut éventuellement comprendre que la finesse imposée mette la batterie en limite, là, sur une gamme plutôt basse c’est pas mieux.

    Ok pour acheter du jetable, mais de l’explosif c’est pas obligé.

    Du milieu de gamme, ou flagship ancien reconditionnés peuvent être une alternative, surtout si batterie amovible et pas ibidule.

    1. Là, au moins, la batterie est amovible, et c’était d’ailleurs l’un de mes critères de choix, en plus du côté « basique »…
      Imaginons la même chose sur un modèle où ça n’est pas le cas (ce qui est d’ailleurs devenu — hélas — la « norme »). :-/
      Genre Smartphone en surtension, tout le monde aux abris !, il y a 5 mois, avec un modèle plus « haut de gamme » de la même marque…

      1. Est-ce que la faible mémoire dispo, je vois que sur ce modèle les 8 Go sont occupés par 5,5 Go de système, bloatwares compris j’imagine n’est pas un problème ? Comment des opérations gourmandes peuvent-elles raisonnablement tourner sans échauffer la bête ?

        1. En fait, je ne m’en sers que comme téléphone secondaire/de secours, et surtout en mode « hotspot » (Wi-Fi partagé via 4G), avec l’intérêt d’un mode « Dual-Sim » — hélas « stand-by » — plutôt bien conçu chez cette marque.
          Je n’utilise pas d’appli particulièrement gourmande, et je ne l’avais pas acheté pour cela. D’ailleurs, effectivement, je suis confronté à des problèmes de saturation mémoire lors des mises à jour du peu que j’ai installé dessus, mais à la limite je m’en fous…

          L’usage « hotspot » — équivalent « Box », aussi appelé « Mode Modem » — est assez gourmand en énergie, ce qui fait qu’il est le plus souvent connecté à son chargeur (secteur) dans ces moments-là.
          Et, lors de transferts intensifs, il lui arrive de « chauffer », mais pas à un point qui me semblerait anormal.
          De toutes les manières, cela devrait être prévu (genre alerte avant repos forcé), ne serait-ce que pour des questions de sécurité.

          Précédemment, j’avais un autre modèle — similaire, mais seulement 3G+ — qui avait d’ailleurs fait l’objet d’un « rappel batterie » (que je constate toujours en cours) organisé par Acer :

          « Le service à nos clients et leur sécurité sont la priorité d’Acer. Pour cette raison, la société Acer a annoncé un programme de remplacement gratuit de certains packs batterie utilisés dans le smartphone Liquid Gallant E350. Certains de ces packs batterie peuvent surchauffer posant alors un risque potentiel de feu ou de brûlure pour le client. Les références des batteries potentiellement impactées sont les 4 suivantes :

          KT.0010J.001
          KT.0010J.002
          KT.0010J.003
          KT.0010J.004

          Ce programme d’échange de batterie ne s’applique pas aux batteries de Liquid E350 ayant pour référence KT.0010B.008 ou à tout autre smartphone ou batterie Acer.

          Les clients possédant un Liquid Galant E350 doivent enlever la batterie de leur smartphone et vérifier si la référence de cette batterie est KT.0010J.001 ou KT.0010J.002 ou KT.0010J.003 ou KT.0010J.004. Ils peuvent également contacter l’assistance technique d’Acer au +33 09 69 32 03 42* pour valider si leur pack batterie est éligible à un remplacement gratuit, pour en savoir plus sur ce programme de remplacement ou pour obtenir une batterie de remplacement.

          Acer est garant de la qualité de ses produits et face à cette situation, a pris cette décision pro-activement afin d’assurer la sécurité de nos clients ainsi que l’intégrité et la qualité de nos produits. »

          J’étais concerné, et Acer m’avait adressé une batterie neuve, sans même retourner l’ancienne qui fonctionnait parfaitement.
          Mais là, rien de ce genre, alors que le problème semble similaire. :-/

          Samedi, j’ai entamé une démarche en ligne auprès du SAV Acer.
          Une curieuse date me le mettait « hors garantie »…
          Mais je viens de recevoir ce matin l’acceptation pour une prise en charge, avec une étiquette de renvoi Chronopost…
          Parallèlement, j’ai commandé une batterie « compatible » qui s’assume « chinoise », pour faire le joint, puisque le smartphone refuse de fonctionner connecté à son chargeur sans une batterie, contrairement au fonctionnement habituel d’un ordinateur portable.

          PS1 : Pour les « bloatwares » et assimilés, j’ai fait un nettoyage. Et je déplace tout ce qui peut l’être sur la carte mémoire (il y a un slot microSD en plus des deux pour cartes SIM, ce qui est plutôt rare, et on le voit bien sur l’une des photos).

          PS2 : C’est dans ces situations que l’on voit bien l’intérêt d’une batterie… amovible !

        2. Je suis gonflé, car je continue à l’utiliser… gonflée !

          Hier, lors d’un usage « intensif », j’ai eu un message d’alerte :

          Surchauffe batterie – Arrêtez de recharger l'appareil pour le protéger (capture écran 25/02/2018)

          Comme quoi un telle alerte est bien prévue, mais ça ne fonctionne pas vraiment à tous les coups, et il est maintenant bien trop tard. :-/
          À moins, bien sûr, que ce gonflement ne soit pas dû à une surchauffe et que ce soit « naturel »…

          PS : Comme quoi on a intérêt à toujours être à proximité pour intervenir. :-/

  3. “L’usage « hotspot » — équivalent « Box », aussi appelé « Mode Modem » —
    Bloatwares”

    Rien compris.
    Si ça peut être utile au Vulgus Pecum, ce serait chouette d’expliquer et pourquoi pas tuto…

    1. Ah, pour les « tutos », ça n’est pas la vocation de la maison, même s’il m’arrive d’expliquer…

      Mais bon, je m’y colle, car le but est aussi de générer des questionnements…
      (Et comme pour moi c’est aussi une sorte de « décroissance » à promouvoir.)

      Un « Hotspot », c’est un point d’accès (ou « Borne Wi-Fi »).
      Sur une « Box » (Livebox, Freebox, etc.) on peut activer le Wi-Fi (ça devient donc un « hotspot ») pour partager (sans fil), son ADSL/VDSL (câble classique) ou FFTH (fibre optique), et y connecter différents « périphériques », comme des ordinateurs, tablettes, etc.

      Sur la plupart des smartphones, il y a la possibilité d’activer un mode « Hotspot », et de le transformer ainsi en point d’accès Wi-Fi afin de partager le mode « Data » de la téléphonie 4G/3G+, etc.
      Le smartphone peut ainsi remplacer une « Box » fixe/permanente…
      En « mobilité-itinérance », c’est parfait, puisque cela permet de se connecter simplement à l’Internet — via le Wi-Fi — le smartphone étant utilisé comme « passerelle » pour l’accès final « Data » (par opposition à la « Voix ») vers le réseau téléphonique.
      Ponctuellement, c’est très pratique, mais on peut aussi l’utiliser de manière plus permanente en remplacement d’une « Box », avec parfois un meilleur débit, pour peu qu’une antenne-relais (avec le bon opérateur) soit à proximité.

      Par exemple, ce modèle « de base » permet une connexion 4G à 75 Mbps…
      À l’intérieur, il y a une SIM Free, qui permet 100 Go de « Data » par mois pour… 19€99. Bien géré/utilisé, c’est amplement suffisant.
      Vous noterez aussi une deuxième SIM (limitée « Data ») Orange qui me permet de changer de réseau en fonction des situations.

      Bref, c’est une « Box » mobile pas chère qui peut aussi me servir de téléphone (accessoirement dans ce cas)…
      Et, pour un blogueur (et pas que) comme moi, c’est bigrement utile. ;-)

      Pour les « bloatwares », il s’agit de toutes les saloperies qui sont livrées/installées d’origine sur les smartphones/tablettes, notamment pour espionner, mais qui occupent aussi inutilement de la place/mémoire.
      Parfois il est très difficile de les virer.

      Dans ce registre, à lire aussi ici (notamment) :
      — La 4G chez Bouygues Telecom, Free et Orange (J’ai testé) — (08/2016)
      Le stress du blogueur en zone blanche — (04/2016)
      Jamais sans ma mise à jour Facebook ! — (12/2013)
      Votre smartphone, cet ami si intime qui vous veut du bien — (04/2013)

    1. Oui, comme souvent, il y a du sens, et surtout un message… ;-)
      Pour ma part, dans ce domaine, j’ai révisé mon fonctionnement, et c’est plutôt positif et « agile ».

  4. Je comprends l’utilisation que vous faites de ce smartphone. C’est d’ailleurs assez intéressant en zone bien couverte par la 4G, car — au mieux — ça permet de se passer de box fixe chère et rarement performante. Il arrive dans certains cas qu’on puisse profiter d’un débit supérieur en 4G qu’avec une ligne fixe, surtout si cette dernière est « construite » (selon l’expression consacrée) depuis une bonne trentaine d’années avec des câbles pourris et des connexions oxydées, dont personne ne s’occupe, car personne ne veut en assurer l’entretien, car « vous comprenez, ça coûte ». (N’empêchant en rien l’envoi mensuel de factures toujours plus douloureuses à payer dans les huit jours.)

    Mais ceci est une autre histoire. Celle qui vous intéresse est décidément la tendance naturelle d’une batterie à couler, à gonfler, à ne plus se charger, voire à être dangereuse. Obsolescence programmée une fois de plus, je me souviens d’un temps (que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître) où les batteries, d’une technologie différente de celles que l’on connaît aujourd’hui, constituaient une belle source de revenus aux marchands en tous genres, car il fallait les remplacer assez souvent.

    La technologie évoluant, les batteries actuelles sont beaucoup plus résistantes… certainement au grand dam de leurs fabricants respectifs. Faut-il y voir des modifications physiques permettant aux batteries de continuer à assurer des bonus aux actionnaires de leurs fabricants ?

    Mais non voyons, qu’allai-je imaginer ?

    1. Par contre, il faut, soit un usage ponctuel, soit dédier le smartphone à cela, puisque le moindre appel « Voix » interrompt le mode « Data »…
      Là, à proximité d’une antenne Orange, je viens d’obtenir ça :

      SpeedTest Orange sur réseau Orange 4G avec smartphone Acer - 26/02/2018-17h32

      Et, contrairement à beaucoup de gens, en tant que blogueur, c’est surtout le débit « montant » qui m’intéresse…
      Sur une ligne ADSL classique « cuivre », on dépasse rarement 1 Mbps dans ce sens, et je suis à 30 Mbps !!!

      Quant à la batterie, heureusement, elle est amovible sur le modèle dont nous parlons…
      Je n’ose même pas imaginer la situation sur un modèle où elle ne l’est pas, ce qui est (malheureusement) devenu la norme…

      1. Dépannage par une batterie de remplacement « compatible »…
        En images, avec l’Addenda n° 2
        Hélas livrée… déchargée !

        La « gonflée » vient d’être mise sous enveloppe et retournée à Acer (étiquette Chronopost fournie par leur soins)…

      2. Excellents débits ! Sur ma ligne fixe VDSL j’ai 35 mégas descendants et 20 mégas montants, ce qui n’est pas mal du tout vu l’état du câble qui dessert mon habitation. Le problème principal vient non pas de mon FAI mais de mon WIFI qui est de plus en plus erratique et aléatoire. Parfois parfait, parfois mauvais voire très mauvais, et qui de ce fait plombe totalement les bons résultats de ma ligne.

        Je me refuse cependant d’acheter un routeur WIFI, car j’estime que ce n’est pas à moi à compenser financièrement les mauvaises performances de ma box Orange. Ces box fabriquées au rabais en Chine, présentées et diffusées comme si c’étaient des merveilles de technologie alors que ce ne sont que des bouts de plastique complètement dépassés… loués 3 euros/mois, suffisant pour honorer les factures que la Chine envoie chez Orange.

        Effectivement, si la batterie n’avait pas été amovible, votre smartphone aurait été bon pour la poubelle au mieux ou vous aurait sauté au visage (pour ne pas dire pété à la gueule), dans le pire des cas. Mieux pour le fabricant et pour le marché en berne ! Il aurait fallu tout remplacer !

        À noter quand même que le fabricant vous a bien traité puisqu’il a accepté un échange avec renvoi à ses frais de l’objet de son délit.

        1. Alors, concernant un smartphone en usage « box » (hotspot), astuce suprême : Rien n’empêche d’utiliser un Extendeur/Répéteur Wi-Fi pour le « soulager » et étendre le réseau… ;-)
          Pas forcément facile à configurer, mais ça marche !

          Concernant Acer, comme je m’y attendais, ça tourne… mal !
          Je n’ai renvoyé QUE la batterie, et ils viennent de la recevoir avec leur étiquette Chronopost…
          Et voici le mail que je viens de m’adresser (le gras est de moi) :

          « Bonjour

          Suite à l’accord de retour RMA (bip) concernant le smartphone modèle Z330 S/N : (Bip), nous constatons que le produit et le chargeur n’ont pas été joints à l’envoi du produit bien que stipulé sur la procédure de retour en atelier que le produit doit être envoyé dans sa totalité.
          Cette procédure est obligatoire.

          En l’absence du produit nos techniciens ne peuvent établir un diagnostic complet dudit produit et en déterminer la cause.

          Nous vous invitons à procéder dans les meilleurs délais à l’envoi du téléphone et du chargeur à vos frais en contactant un transporteur de votre choix (il est préférable que le transporteur en question vous permette de pouvoir obtenir un suivi de l’expédition).

          Attention : il n’y a pas de possibilité de dépôt direct auprès de notre centre de réparation

          Merci de bien vouloir apposer sur le colis l’adresse suivante ainsi que le numéro de RMA (Bip)

          SAV ACER GROUP
          299, AVENUE DU GENERAL PATTON
          QUAI 13 – BP 70645
          49006 ANGERS CEDEX 01

          Restant à votre disposition pour toute information complémentaire.
          Cordialement,
          (Bip)
          Service suivi des réparations »

          Compte tenu de la gueule de la batterie, je pense qu’il n’y a pas à tergiverser.
          Et je ne vais pas renvoyer un biniou à 99 € (en fait 129 €, mais j’avais négocié une remise, au culot) — maintenant à mes frais —, avec tout ce qu’il contient/sa configuration, alors même que j’en ai besoin.
          Et si je le fais, on risque de tout me garder en échange d’un devis prohibitif en disant que j’ai pratiqué la magie noire pour faire gonfler la batterie à ce point.

          Je garde donc le smartphone, avec ma batterie de remplacement (blanche, et qui semble fonctionner parfaitement, sans surchauffe), et vais éviter de me compliquer la vie.

          Je note mon historique Acer :
          – Smartphone E350 : rappel généralisé pour cause défaillance batterie (envoi direct)…
          – Smartphone Z330 (ce billet) : problème évident, à la limite de la fusion…
          – Smartphone S56 (Jade S, plus haut de gamme, batterie non amovible) : alertes récurrentes (Smartphone en surtension, tout le monde aux abris !)
          La conclusion est évidente : J’arrête avec cette marque, mais je fais durer tant que ça ne m’explose pas à la tronche. :-/

Laisser un commentaire

draw-freehand.png

Ça vous parle ? Ça vous interpelle ? Ça vous concerne ?
Alors, allez-y, exprimez-vous ! (Et c'est un droit/devoir de moins en moins utilisé.)
(Pas besoin de vous enregistrer. Votre adresse mail n'est pas publiée et reste confidentielle.)
Pour écrire directement à l'auteur, vous pouvez utiliser le formulaire de Contact.

*Mentions obligatoires
(CGU et Politique de confidentialité en pied de page).

 

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *